Hubert Champenois

Editorial du Père Champenois

A propos de ……………

 

L’expression va de l’arrivée du Vendée Globe , aux Sables d’Olonne aux prochaines vacances de février… maintenues… différées… aux mesures imposées pour le bien commun, avec ce sacré virus qui n’en finit pas !

L’accueil des contraintes du présent -avec ses conséquences insupportables- en particulier pour les étudiants (nourriture, solitude, études hachurées…), les  personnes isolées, est rendu douloureux par le sentiment que la vie semble constamment caler au lieu de redémarrer enfin, alors même que nous n’en n’avons qu’une !

Ce qui me fait dire souvent aux célébrations d’Adieu : « nous ne sommes que de passage sur terre ». Qu’en faisons-nous ! Combien de fois, j’ai entendu, comme prêtre, des personnes qui s’interrogeaient ?

dites-moi où l’on va ?

où sont-ils ,ceux qui nous quittent ?

où est Dieu ?

2 réactions qui montent dans mon esprit et dans mon cœur :

  • La première, je l’ai lu dans la Croix du 24 janvier, venant du vainqueur du Vendée Globe 2017, après 74 jours de navigation autour du monde : « Au milieu des océans, on fait le point sur sa vie. J’ai eu le temps de mesurer l’importance des rapports humains et j’ai pensé à tous ces gens que j’aimais et que je négligeais parfois. Pas de gaspillage à bord : chaque petit geste indispensable  de la vie quotidienne a un sens et un coût. Après un tour du monde, j’ai commencé à avoir beaucoup de recul sur les choses matérielles et j’ai essayé de conserver cette sobriété » souligne notre navigateur, Armel Le Cléach. Plus confiant, moins stressé, plus ouvert, il a appris à fixer ses priorités: « Je vais à l’essentiel, je ne m’embarrasse plus devant les petites choses qui peuvent pourrir la vie… ». Ces réflexions, dans la situation où je me trouve -comme lecteur-aujourd’hui, m’habitent-elles ou non ?

 

  • et une 2ème réaction en pensant à CELUI, qui nous a laissé une adresse… il s’agit de Dieu ! Dieu  est auprès des petits, des sans-voix, auprès de ceux qui souffrent dans leur corps, dans leur cœur, près de ceux qui cherchent, qui doutent, ceux qui veulent y voir plus clair dans leur vie ! J’aime tourner les pages, cette année, de St Marc que l’Eglise nous donne régulièrement. Jésus s’est toujours fait proche de ces personnes que je viens de nommer… pour les guérir, les soulager, leur pardonner !…Avouons-le… souvent à 40 ou 50 ans, parfois beaucoup plus jeunes, à cause de tel ou tel évènement, tel ou tel accroc imprévu dans la routine de leur vie, des personnes se mettent à réfléchir comme il ne leur avait jamais été donné de le faire jusque là. J’en suis témoin, ces derniers mois au cœur de cette pandémie. Des illusions s’effondrent, des prétentions  tombent, et mûrit une décision de s’orienter  autrement et de chercher le bonheur autrement. Plus d’un, aura envie de bénir le Seigneur pour ce qu’il lui était d’abord apparu comme une cruauté du sort ! Car de nous-mêmes, il est des chemins que nous n’emprunterions jamais !

 Qui donc est Dieu, qui nul ne peut aimer s’il n’aime l’homme ?

Qui donc est Dieu s’il vient à nos côtés prendre nos routes ?

Qui donc est Dieu pour nous ouvrir sa joie et son Royaume ? 

A ces interrogations, que vais-je répondre ?

    Père Hubert Champenois, recteur

A propos de l'auteur

Laissez votre commentaire