Editorial du Père Champenois

17 février 2021 : Mercredi des Cendres 4 avril 2021: Jour de Pâques

 Chaque année le Carême nous est offert pour redécouvrir :

  • l’Amour du Seigneur
  • la force de notre Foi
  • la grâce de notre Baptême

Nous le vivrons après des mois difficiles avec cette pandémie de la Covid 19 qui continue d’être présente dans la vie des hommes de tous les continents… dont 80 000 victimes en France ! Avec toutes les retombées sur notre moral et un certain état de fatigue qui peut s’installer, même si bien des initiatives tout azimut font notre admiration ! 

Nous voilà ce mercredi entendant sur nous cette Parole extraordinaire ! Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle“.

Voici donc 40 jours pour prendre le goût de l’Evangile du Christ et de ne plus le perdre !

Voici donc 40 jours pour accueillir l’Esprit du Christ qui nous fera entrer dans la Passion de l’Evangile et produire des actes, comme des fruits annonçant un monde et des vivants enfin parvenus à la mesure rêvée par Dieu! 

Voici donc 40 jours pour Agir, pour se Convertir, pour Prier, pour Donner, pour Pardonner (en particulier le vendredi 26 mars: Journée du Pardon à St-Nicolas) … et ainsi passer dans la Vie.

Voilà 40 jours pour prendre le chemin de Pâques.

Voilà 40 jours pour apprendre à Ressusciter, c’es-à-dire passer à l’être nouveau pétri d’Evangile, à la suite de Jésus, le Christ.

Les Cendres sont le signe de notre péché, mais dans le même temps, je souhaite progresser vers la Lumière !

Les Cendres, sont une marque de courage. Elles montrent notre courage à lutter contre le péché et son emprise comme ces addictions, dont j’ai de la peine à lâcher prise ! C’est vrai, nous succombons, mais avec notre liberté et la grâce de Dieu, nous nous redressons et nous avançons fermes et résolus !

Les Cendres, sont les marques du combat permanent, sans cesse repris contre le mal qui tente de nous investir.

Alors, Mercredi des Cendres, je redécouvre que le mot croyant est synonyme de voyageur. Nous voyageons, c’est-à-dire, nous progressons, nous avançons avec le Christ et son Evangile. Nous voyageons à travers les déserts de 40 jours, de 40 années, ou de plus… sur des chemins rocailleux ou aplanis, à travers des passages d’obscurités ou des routes éblouies de clarté nous progressons.

 

Le Carême est le temps ou l’on s’assoit près du Christ, à son écoute. Alors s’ouvre un chemin pour vivre, nous le ferons avec :

  • la prière, personnelle et communautaire
  • le jeûne : reprendre le chemin de l’écoute, donner du temps à Dieu, aux membres de la famille, à ceux qui traversent solitude et désespérance.
  • le partage : tant des gestes à traduire, si petits soient-ils, en actes et en vérité !

   

Fais-nous revenir à Toi, Seigneur !

 Père Hubert Champenois, recteur

A propos de l'auteur

Laissez votre commentaire