Dimanche 29 octobre 2017

 

TOUS SAINTS !

Mon Dieu, j’en suis tout ému d’avoir lu dans une lettre de ton apôtre Paul, qu’il me traitait de « saint ». Comment moi, qui suis si ordinaire, pourrais-je bien avoir droit à l’auréole des saints et des saintes ?

Comment l’apôtre Paul peut-il me trouver tant de vertus, à moi qui ne me suis jamais aventuré en dehors d’une foi bien tiède et sans couleur ? Bien sûr je n’ai pas tué, ni volé, mais cela suffit-il à faire des saints ? Cela ne suffit pas ! Plus même : rien ne suffit à faire des saints. Car la sainteté est tout le contraire d’une suffisance.

La sainteté n’est pas un record. Elle ne se mesure ni à la hauteur ni à la longueur de sainteté qu’on est capable de sauter. La sainteté ne se gagne pas comme un marathon ou une course d’obstacles.

Dieu seul est saint et il n’y a de saint que lui. Qui pourrait prétendre se mesurer à lui ou se comparer avec sa sainteté ? La sainteté n’est pas une prétention, ni un grade : c’est le visage de Dieu. C’est Dieu seul qui est saint, nous le chantons à la messe:  « Saint, Saint, Saint le Seigneur ! »

Les saints et les saintes dont le nom de fête est écrit chaque jour sur le calendrier des postes, ne sont pas arrivés là, par leurs mérites ou par leur ancienneté. Tous les saints du ciel sont les miroirs de la sainteté de Dieu. Chacun raconte à sa manière la sainteté de Dieu au IIIe, au IXe ou au XXe siècles , en Orient, en Asie, ou en Europe.

Tous, ils sont devenus si simples et si vrais, que la sainteté de Dieu peut se voir à travers eux, comme le jour à travers la fenêtre. C’est la sainteté de Dieu qui fait d’eux des saints. C’est pour cela que l’apôtre Paul me traite comme un saint.

Nous sommes aimés de Dieu ! Voilà notre saintetéLe visage de Dieu frappe à la fenêtre de chacun de nous. Il est temps d’ouvrir les volets ! Alors la Toussaint, c’est notre fête !

Je vous souhaite une bonne fête à vous, tous les saints et toutes les saintes de Dieu !                                                                                                                                  

Père Jean Debruynne

Du 1er au 4 novembre, comme Aumônier d’ACI (Action Catholique des milieux Indépendants), je participerai à la rencontre nationale du mouvement à Annecy : « Tous responsables pour habiter la maison commune » qui nous est donnée. En communion de prière.

P. H. Champenois

30ème dimanche du temps ordinaire

 

LITURGIE DE LA PAROLE

PREMIÈRE LECTURE

Dieu exige qu’on aime les pauvres

Lecture du livre de l’Exode

 

Au Sinaï, Dieu parlait ainsi à son peuple. « Tu ne maltraiteras point l’immigré qui réside chez toi, tu ne l’opprimeras point, car vous étiez vous-mêmes des immigrés en Égypte. Vous n’accablerez pas la veuve et l’orphelin. Si tu les accables et qu’ils crient vers moi, j’écouterai leur cri. Ma colère s’enflammera et je vous ferai périr par l’épée : vos femmes deviendront veuves, et vos fils, orphelins. Si tu prêtes de l’argent à quelqu’un de mon peuple, à un pauvre parmi tes frères, tu n’agiras pas envers lui comme un usurier : tu ne lui imposeras pas d’intérêts. Si tu prends en gage le manteau de ton prochain, tu le lui rendras avant le coucher du soleil. C’est tout ce qu’il a pour se couvrir ; c’est le manteau dont il s’enveloppe, la seule couverture qu’il ait pour dormir. S’il crie vers moi, je l’écouterai, car moi, je suis compatissant ! »

Parole du Seigneur.

PSAUME

De sa main le Seigneur m’a relevé, il m’a sauvé car il m’aime

 

Je t’aime, Seigneur, ma force :
Seigneur, mon roc, ma forteresse,
Dieu mon libérateur, le rocher qui m’abrite,
mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire !

Louange à Dieu ! Quand je fais appel au Seigneur,
je suis sauvé de tous mes ennemis.
Et lui m’a dégagé, mis au large,
il m’a libéré, car il m’aime.

Vive le Seigneur ! Béni soit mon Rocher !
Qu’il triomphe, le Dieu de ma victoire,
Il donne à son roi de grandes victoires,
il se montre fidèle à son messie.

DEUXIÈME LECTURE

L’annonce de l’Evangile et la conversion

 

Lecture de la lettre de Saint-Paul, Apôtre, aux Thessaloniciens

Frères,
vous savez comment nous nous sommes comportés chez vous pour votre bien. Et vous, vous avez commencé à nous imiter, nous et le Seigneur, en accueillant la Parole au milieu de bien des épreuves avec la joie de l’Esprit Saint. Ainsi vous êtes devenus un modèle pour tous les croyants de Macédoine et de toute la Grèce. Et ce n’est pas seulement en Macédoine et dans toute la Grèce qu’à partir de chez vous la parole du Seigneur a retenti, mais la nouvelle de votre foi en Dieu s’est si bien répandue partout que nous n’avons plus rien à en dire. En effet, quand les gens parlent de nous, ils racontent l’accueil que vous nous avez fait ; ils disent comment vous vous êtes convertis à Dieu en vous détournant des idoles, afin de servir le Dieu vivant et véritable, et afin d’attendre des cieux son Fils qu’il a ressuscité d’entre les morts, Jésus, qui nous délivre de la colère qui vient.

Parole du Seigneur.

ÉVANGILE 

Dieu est amour. Celui qui aime est né de Dieu : il connait Dieu.

 

Amour de Dieu et Amour du prochain

 

Lecture de l’Evangile selon Saint Mathieu

Les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent, et l’un d’eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l’épreuve : « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? » Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Tout ce qu’il y a dans l’Écriture dans la Loi et les Prophètes dépend de ces deux commandements. »

Acclamons la parole de Dieu.

ANNONCES

Concert à la cathédrale :   Dimanche 5 novembre à 16h par l’ensemble vocal « Via Luce »

et la Maîtrise. Missa Brevis, Cantate de J.S. Bach et des Oeuvres de Mendelssohn

Chapelle de l’Immaculée : lundi 30 octobre, messe à 11h.

Cathédrale , mercredi 1er Novembre – Solennité de la Toussaint.

Messes à 10h et 19h présidées par Mgr J.P. James,

(la messe de 10h sera transmise en direct sur Radio Fidélité)

Vêpres solennelles à 17h

Cathédrale, jeudi 2 novembre – Commémoration de tous les fidèles défunts.

8h45:Office des laudes dans le choeur de la cathédrale par les chanoines.

Chacun est invité à se joindre à cette prière de louange et de supplication.

9h30:Messe pour tous les défunts de la cathédrale et de nos familles.

 

 

Messe au Monastère Ste Claire à 7h15 du lundi au vendredi (rue Molac – Nantes)

Messes en anglais à St Nicolas à 11h30 : les dimanches 8 oct. 5 nov. 4 déc.

Presbytère de la Cathédrale, 7 impasse St Laurent – Tél 02 40 47 84 64

Secrétariat au presbytère ouvert les mardis et vendredis : de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h / les jeudis : de 9h à 12h30.

e-mail : cathedraledenantes@wanadoo.fr / site : www.cathedrale-nantes.fr

 

A propos de l'auteur

Laissez votre commentaire