Dimanche 12 novembre 2017

 

Evangile et Société, un défi pour l’avenir !

 

Aumônier de plusieurs équipes d’ACI, (Action Catholique des milieux Indépendants), j’ai eu la joie de participer à la rencontre nationale de ce mouvement apostolique du 1er au 4 Novembre à Annecy. Déjà, St François de Sales, évêque d’Annecy écrivait :     « Soyons ce que nous sommes et soyons-le bien ».

P. H. Champenois, recteur

Nous nous sommes déplacés à Annecy pour vivre une « ACI en sortie » et emprunter ensemble le chemin proposé par ce rassemblement. Nous sommes invités comme les pèlerins d’Emmaüs, à faire demi-tour !    Repartons avec bienveillance à la rencontre de nos proches et de toutes celles et ceux de nos divers milieux de vie, sans oublier ceux que nous rencontrons au quotidien.

Attentifs à ce qui bourgeonne, reconnaissons davantage l’Esprit à l’œuvre dans le monde. Cette maison commune avec ses beautés, ses tiraillements et ses ambiguïtés. Participons à une Eglise qui aime les personnes de nos milieux, jusque dans leurs tâtonnements et leurs faiblesses et qui fait route avec elles, croyant en une promesse de vie en toute situation humaine.

Continuons à agir pour une société plus juste, afin que tous aient « une vie bonne ». En faisant les choix adéquats même s’il peut parfois nous en coûter. Faisons mouvement ensemble et continuons à vivre la mission en particulier auprès   des personnes des milieux sociaux indépendants, parce que nous partageons la même langue. Acceptons de dialoguer avec ceux qui sont différents de nous.

“Dieu qui nous appelle à un engagement généreux, et à tout donner, nous offre les forces ainsi que la lumière dont nous avons besoin pour aller de l’avant. Au cœur de ce monde, le Seigneur de la vie qui nous aime tant, continue d’être présent. Il ne nous abandonne pas, il ne nous laisse pas seuls, parce qu’il s’est définitivement uni à notre terre, et son amour nous porte toujours à trouver de nouveaux chemins. Loué soit-il » 

Pape François, “Laudato si”. 

32ème dimanche du temps ordinaire

LITURGIE DE LA PAROLE

PREMIÈRE LECTURE

La Sagesse se laisse trouver par ceux qui la cherchent.

Lecture du livre de la Sagesse

 

La Sagesse est resplendissante, elle ne se flétrit pas. Elle se laisse aisément contempler par ceux qui l’aiment, elle se laisse trouver par ceux qui la cherchent. Elle devance leurs désirs en se faisant connaître la première.
Celui qui la cherche dès l’aurore ne se fatiguera pas : il la trouvera assise à sa porte. Penser à elle est la perfection du discernement, et celui qui veille à cause d’elle sera bientôt délivré du souci. Elle va et vient à la recherche de ceux qui sont dignes d’elle ; au détour des sentiers, elle leur apparaît avec un visage souriant ; dans chacune de leurs pensées, elle vient à leur rencontre.

Parole du Seigneur.

PSAUME

Mon âme a soif de toi,  Seigneur, mon Dieu

 

 

Dieu, tu es mon Dieu,
je te cherche dès l’aube :
mon âme a soif de toi ;
après toi languit ma chair,
terre aride, altérée, sans eau.

Je t’ai contemplé au sanctuaire,
j’ai vu ta force et ta gloire.
Ton amour vaut mieux que la vie :
tu seras la louange de mes lèvres !

Toute ma vie je vais te bénir,
lever les mains en invoquant ton nom.
Comme par un festin je serai rassasié
la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.

Dans la nuit, je me souviens de toi
et je reste des heures à te parler.
Oui, tu es venu à mon secours :
je crie de joie à l’ombre de tes ailes.

DEUXIÈME LECTURE

Ceux qui sont endormis, Dieu, par Jésus, les emmènera avec lui

 

 

Lecture de la 1ère lettre de Saint-Paul, Apôtre, aux Thessaloniciens

Frères, nous ne voulons pas vous laisser dans l’ignorance au sujet de ceux qui se sont endormis dans la mort ; il ne faut pas que vous soyez abattus comme les autres, qui n’ont pas d’espérance. Jésus, nous le croyons, est mort et ressuscité ; de même, nous le croyons aussi, ceux qui se sont endormis, Dieu, par Jésus, les emmènera avec lui.
Car, sur la parole du Seigneur, nous vous déclarons ceci : nous les vivants, nous qui sommes encore là pour la venue du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui se sont endormis. Au signal donné par la voix de l’archange, et par la trompette divine, le Seigneur lui-même descendra du ciel, et ceux qui sont morts dans le Christ ressusciteront d’abord.
Ensuite, nous les vivants, nous qui sommes encore là, nous serons emportés sur les nuées du ciel, en même temps qu’eux, à la rencontre du Seigneur. Ainsi, nous serons pour toujours avec le Seigneur. Réconfortez-vous donc les uns les autres avec ce que je viens de dire.

Parole du Seigneur.

ÉVANGILE 

Veillez, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où 
vous n’y pensez pas que le Fils de l’homme viendra.

Voici ,l’époux, sortez à sa rencontre

Lecture de l’Evangile selon Saint Mathieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes : les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile.
Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. Au milieu de la nuit, il y eut un cri : ‘Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.’
Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe. Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : ‘Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.’ Les prévoyantes leur répondirent : ‘Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.’ Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : ‘Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !’ Il leur répondit : ‘Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.’
Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

Acclamons la parole de Dieu.

ANNONCES

  • Exposition / Vente des artisanats des monastères de Bethléem à St Félix de Nantes, le vendredi 17, et le samedi 18 novembre, de 9h30 à 18h.
  • Vente de livres à petits prix » au Grand Séminaire, 7 rue du Cardinal Richard, le vendredi 17 novembre de 9h30 à 17h, le samedi 18 novembre de 9h30 à 17h, le dimanche 19 novembre de 14h à 17h.
  • Journée mondiale des pauvres » (dimanche 19 nov.), demandée par le Pape François.
    • le samedi 18 novembre : Procession aux flambeaux à 18h30 (départ, parvis de la cathédrale, arrivée, église Ste Croix), suivie d’une veillée de prière à 19h15 (à Ste Croix) avec Mgr James.
    • le dimanche 19 novembre : Messe à 10h à la cathédrale, présidée par le P. F. Renaud

Messe au Monastère Ste Claire à 7h15 du lundi au vendredi (rue Molac – Nantes)

Messes en anglais à St Nicolas à 11h30 : les dimanches 8 oct. 5 nov. 4 déc.

Presbytère de la Cathédrale, 7 impasse St Laurent – Tél 02 40 47 84 64

Secrétariat au presbytère ouvert les mardis et vendredis : de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h / les jeudis : de 9h à 12h30.

e-mail : cathedraledenantes@wanadoo.fr / site : www.cathedrale-nantes.fr

 

A propos de l'auteur

Laissez votre commentaire