3ème Dimanche de l’Avent

NOËL, UNE LUMIERE DANS LA NUIT

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Prenons un moment, fut-il bref, de contempler la crèche de la cathédrale de Nantes à laquelle nous avons ajouté cette année la maquette de la façade de cette cathédrale. Elle rappelle aux chrétiens, le message dont nous sommes porteurs et à travers les siècles, la mission des artistes. Et déjà bien des messages de Paix y sont déposés.

Nous sommes là en « attente ». Il y a plus de 2000 ans, le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une « grande lumière ». Notre époque est secouée par une crise profonde de tensions et de dangereux équilibres. Jésus Christ est à tous pour le meilleur et pour le pire. A nous de croire à son visage, à son passage, à sa promesse, à sa tendresse. Son exigence est sans limite. Elle fixe la mesure de notre espérance.

La lumière de Noël ne brillera dans notre nuit que sous le signe d’une sympathie jamais découragée pour le monde des jeunes (près de 500 Scouts Unitaires de France et leur famille étaient là dans la cathédrale ce 16 décembre avec notre évêque) et, d’une solidarité dynamique avec le monde des pauvres ( la Journée Mondiale pour les pauvres en a été le témoin).

Le Christ Sauveur sera toujours l’Enfant pauvre de la crèche, le Christ sur le bois de la Croix. C’est de là que vient la lumière…, cette lumière qui fait germer l’Espérance, au cœur de nos combats, de notre prière, de notre vie.

Père Hubert Champenois, Recteur

LITURGIE DE LA PAROLE

17 décembre 2017 : 3ème dimanche de l’Avent

PREMIÈRE LECTURE

Le Sauveur apporte la joie

Lecture du livre d’Isaïe

L’Esprit du Seigneur Dieu est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la bonne nouvelle aux pauvres, guérir ceux qui ont le cœur brisé, annoncer aux prisonniers la délivrance et aux captifs la liberté, annoncer une année de bienfaits, accordée par le Seigneur.
Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu. Car il m’a enveloppé du manteau de l’innocence, il m’a fait revêtir les vêtements du salut, comme un jeune époux se pare du diadème, comme une mariée met ses bijoux. De même que la terre fait éclore ses germes, et qu’un jardin fait germer ses semences, ainsi le Seigneur fera germer la justice et la louange devant toutes les nations.

Parole du Seigneur.

PSAUME

Le Seigneur fit pour moi des merveilles et mon coeur exulte de joie

Mon âme exalte le Seigneur,
mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur.
Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !
Son amour s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.

Il comble de bien les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur,
il se souvient de son amour.

DEUXIÈME LECTURE

Comment préparer la venue du Seigneur

Lecture de la première lettre de Saint Paul, Apôtre, aux Thessaloniciens

Frères, soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toute circonstance : c’est ce que Dieu attend de vous dans le Christ Jésus. N’éteignez pas l’Esprit, ne repoussez pas les prophètes, mais discernez la valeur de toute chose. Ce qui est bien, gardez-le ; éloignez-vous de tout ce qui porte la trace du mal.
Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers, et qu’il garde parfaits et sans reproche votre esprit, votre âme et votre corps, pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ. Il est fidèle, le Dieu qui vous appelle : tout cela, il l’accomplira.

Parole du Seigneur.

ÉVANGILE

Prophète du Très-Haut, Jean est venu préparer la route
devant le Seigneur et rendre témoignage à la Lumière.

Il se tient au milieu de vous

Evangile de Jésus-Christ selon Saint Jean

Il y eut un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean. Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage.
Et voici quel fut le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? » Il le reconnut ouvertement, il déclara : « Je ne suis pas le Messie. » Ils lui demandèrent : « Qui es-tu donc ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Non. Alors es-tu le grand Prophète ? » Il répondit : « Ce n’est pas moi. » Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? » Il répondit : « Je suis la voix qui crie à travers le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. » Or, certains des envoyés étaient des pharisiens. Ils lui posèrent encore cette question : « Si tu n’es ni le Messie, ni Élie, ni le grand Prophète, pourquoi baptises-tu ? » Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas : c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis même pas digne de défaire la courroie de sa sandale. »
Tout cela s’est passé à Béthanie-de-Transjordanie, à l’endroit où Jean baptisait.

Acclamons la Parole de Dieu.

ANNONCES

Sacrement du Pardon

St-Nicolas : Mercredi 20 décembre du 10h à 23h

Ste-Croix : du lundi au samedi de 16h à 18h

Cathédrale : vendredi de 15h à 16h -(Père Bébon)

Le Père Champenois sera de permanence pour les confessions à Sainte- Croix : jeudi 21 décembre de16h à 18h

 

Concert de Noël : le samedi 23 décembre

à 15h à la Chapelle de l’Immaculée : Noël en chantant

à 19h à la Cathédrale : Noëls, Carols et Cie…

A propos de l'auteur

Laissez votre commentaire