Dimanche de Pâques 2018

MEDITATION DE PÂQUES

Ils sont finis les jours de la Passion, suivons maintenant les pas du Ressuscité où nous posséderons la joie parfaite… L’Eglise de Pâques ,c’est l’Eglise en “sortie missionnaire”

Mgr James, Evêque de Nantes

 

Avec le Christ, vivre en grand, c’est aimer !

Non pas le sentiment niais et douceâtre qu’on trouve parfois en religion ou ailleurs, mais l’attitude qui consiste à considérer l’autre, tous les autres, comme des partenaires avec lesquels, dans le respect et parfois les conflits, on réalise une oeuvre commune et auxquels on accorde total respect et pour lesquels on est prêt à offrir ce qu’on possède et ce qu’on est !

Avec le Christ, vivre en grand, c’est se passionner !

Dans la passion il y a la joie brûlante et il y a la souffrance. Se passionner, tenir ses engagements dans la durée, être fidèle, refuser la puissance corrosive de l’habitude qui installe la tiédeur dans la foi et dans l’amour.

Avec le Christ, vivre en grand, c’est se briser !

Car rien ne peut naître, ni grandir sans passer par l’épreuve et l’obstacle, par la pauvreté intérieure, par la mort. Mais avec la Résurrection, nous découvrons, nous croyons que les épreuves et que la mort elle-même deviennent des passages pour une vie libérée et déployée à la grandeur du Christ, à la dimension de notre rêve !

 

LITURGIE DE LA PAROLE

1er avril 2018 – Messe de la Résurrection

 

PREMIÈRE LECTURE

« Nous avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts »

Lecture du livre des Actes des Apôtres

Quand Pierre arriva de Césarée chez un centurion de l’armée romaine, il prit la parole : « Vous savez ce qui s’est passé à travers tout le pays des Juifs, depuis les débuts en Galilée, après le baptême proclamé par Jean : Jésus de Nazareth, Dieu l’a consacré par l’Esprit Saint et rempli de sa force. Là où il passait, il faisait le bien, et il guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du démon. Car Dieu était avec lui. Et nous, les Apôtres, nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Ils l’ont fait mourir en le pendant au bois du supplice. Et voici que Dieu l’a ressuscité le troisième jour. Il lui a donné de se montrer, non pas à tout le peuple, mais seulement aux témoins que Dieu avait choisis d’avance, à nous qui avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts. Il nous a chargés d’annoncer au peuple et de témoigner que Dieu l’a choisi comme Juge des vivants et des morts.
C’est à lui que tous les prophètes rendent ce témoignage : Tout homme qui croit en lui reçoit par lui le pardon de ses péchés. »Parole du Seigneur.

Parole du Seigneur

PSAUME

R/ Par le nom de Jésus, le salut nous est donné.

 

Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !
Qu’ils le disent, ceux qui craignent le Seigneur :
Éternel est son amour !

Mieux vaut s’appuyer sur le Seigneur
que de compter sur les hommes ;
mieux vaut s’appuyer sur le Seigneur
que de compter sur les puissants !

La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs
est devenue la pierre d’angle :
c’est là l’oeuvre du Seigneur,
la merveille devant nos yeux.

Tu es mon Dieu, je te rends grâce,
mon Dieu, je t’exalte !
Rendez grâce au Seigneur : il est bon !
Eternel est son amour !

DEUXIÈME LECTURE

« Recherchez les réalités d’en haut, là où est le Christ »

 

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Colossiens

Frères, vous êtes ressuscités avec le Christ. Recherchez donc les réalités d’en haut : c’est là qu’est le Christ, assis à la droite de Dieu. Tendez vers les réalités d’en haut, et non pas vers celles de la terre.
En effet, vous êtes morts avec le Christ, et votre vie reste cachée avec lui en Dieu. Quand paraîtra le Christ, votre vie, alors vous aussi, vous paraîtrez avec lui en pleine gloire.

Parole du Seigneur.

ÉVANGILE

« Il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts »

 

Alléluia. Alléluia.
Notre Pâque immolée, c’est le Christ !
Rassasions-nous dans la joie au festin du Seigneur !
Alléluia.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Après la mort de Jésus le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu’il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a mis. » Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il voit que le linceul est resté là il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là, et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place.
C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas vu que, d’après l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.

HOMELIE DE MGR JAMES

 

MESSAGE DU PAPE FRANCOIS

 

 

A propos de l'auteur

Laissez votre commentaire